Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 18:24

« Ce qui me semble le plus beau, ce que je voudrais faire, c’est un livre sur rien, un livre sans attache extérieure, qui se tiendrait de lui-même par la force interne de son style, […] un livre qui n’aurait presque pas de sujet ou du moins où le sujet serait presque invisible » (Lettre à Louise Colet du 16 janvier 1852). G.Flaubert

Les exercices d’écriture imposés donnent parfois des sueurs… Est-ce plus facile d’écrire sur rien ? Pas sûr... Mais, sans objectif précis, c’est une belle occasion de se laisser aller à délirer. Il faut juste trouver les mots qui, réunis par quelques règles de construction (sujet, verbe, complément – dans l’ordre ou le désordre) créent une espèce de musique à l’oreille.

Ecrire sur rien, c’est laisser son imagination partir d’un mot ou d’une phrase qui nous rentre soudain dans la tête puis se laisse aller à enchaîner des phrases ou des idées sans chercher à fabriquer une histoire particulière.

Ecrire sur rien, c’est partir de n’importe où et arriver nulle part.

Pour vous aider, voici le résumé du livre « Le Nez qui voque » (Réjean Ducharme - écrivain et dramaturge québécois) qui est un expert en la matière :

« Je suis un joyeux luron.
J'aime la vie. Je veux la vie et j'ai la vie. Je prends d'un seul coup toute la vie dans mes bras, et je ris en jetant la tête en arrière, sans compter que les haches dont elle est hérissée font gicler le sang.
J'embrasse la vie : on dirait qu'elle est faite pour cela, qu'elle est faite pour me rendre orgueilleux de ma force. Prends une chaise dans tes bras : elle se laissera faire, elle est sans force.
La force, tu l'as toute. Comme ce qu'il y a d'écœurant en moi et en ce monde s'embrasse bien ! S’enlace bien ! Se laisse posséder bien ! Je me fiche pas mal de tout ce que j'ai dit, de tout ce que je t'ai fait : je t'embrasse, je t'emporte, je t'emmène avec moi.
Plus on est de fous, mieux c'est. Je ne m'embarque pas. C'est moi, la barque, et j'embarque tout. En avant, maman ! Trêve de bavar
dise ! »

Alors ? Prêts à embarquer ?

Bonne écriture,

Nanou

Published by Ecriture Créative - dans Propositions antérieures
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 20:17

Une nouvelle année commence, un nouveau défi s’impose. Dans un monde à l’équilibre instable, il n’est pas toujours facile de sortir de la morosité ambiante.

Il suffit pourtant de quelques mots parfois pour nous détourner de nos schémas de vie… et alléger nos cœurs.

Pour cette première proposition de l’année, je voulais quelque chose de léger, de doux, de décalé, de pétillant ! Je n’ai pas envie de penser à l’avenir mais de le rêver.

Rêver d’un monde plus naïf, plus sucré. Alors je suis allée puiser dans ma mémoire un doux souvenir.

Je me souviens de cet exercice d’écriture dans mes jeunes années qui devait faire appel à une imagination débordante, à une pincée l’audace, à un zeste de paradoxe, et le tout brillamment enveloppé d’un soupçon d’absurde. Il s’agissait d’inventer un métier pas comme les autres, en se plongeant dans un univers curieux, parfois fantastique, drôle, ou bien encore nimbé d'une certaine poésie, déroutant ou même intriguant. J’avais choisi de décrire et de détailler la journée d’un « ADDPA », un Aiguiseur De Dard Pour Abeilles…

Vous me suivez ??? Mettez votre créativité à l’épreuve, imaginez, rêvez, cherchez les idées autour de vous, dans la nature, en ville, partout, vous allez forcément tomber sur l’idée de génie et nous concocter un métier fantastique ! Si vous bloquez, je vous conseille de prendre un métier existant et de le transposer dans un autre contexte. Et si le côté « fiche métier » vous dérange, libre à vous de faire un texte un peu plus littéraire, voire poétique. Cela lui donnera une autre dimension !

Que cette année débute sous le signe de la légèreté !

Bonne écriture & Très bonne Année à vous !

Nanou

Published by Ecriture Créative - dans Propositions antérieures