Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 16:28

 

« Il ne faut pas toujours développer. Il faut parfois « faire bruire » des pensées. »

 Klaus Speidel

 

Plutôt qu'une description qui n’en finit jamais et sur laquelle parfois on fait l’impasse parce que trop longue ou trop dense, un petit détail bien observé dans un paragraphe permet souvent de mieux impliquer le lecteur dans votre histoire. C’est « le détail juste », cette observation pertinente et crédible (ni trop cliché, ni trop originale) qui rend le détail réel.      

                           

Un détail juste peut aussi passer dans une formule. Le détail fait que le lecteur y "croit", il voit la scène, les personnages avec précision. Il ne s'agit plus de n'importe quel personnage ou de n’importe quel moment... Le détail établit alors un lien entre la fiction et la réalité.

 

Exemple :

« Avec ses dix-sept rangs de sièges en plastique orange, le bateau avait des allures d'autobus ». La richesse de cette phrase, courte mais détaillée transporte tout de suite le lecteur dans l’univers de l’écrivain.

 

L’idée de cette proposition est de jouer du détail juste sur un lieu, des personnages, ou une situation en faisant appel aux 5 sens du lecteur (dont le toucher, l'odeur et le goût, souvent mis de côté).

 

Prenez le temps d’écrire chaque phrase, et n’hésitez pas à passer plusieurs couches de couleur !  Vous verrez comme vos phrases seront alors plus riches et plus précieuses !

 

A vous de jouer !

 

Nanou

 

Published by Ecriture Créative - dans Propositions antérieures