Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 14:12

Bonjour,

Un petit logorallye pour se détendre ce mois-ci....

Pour cette 135ème proposition, je vous propose d'écrire un texte ou un poème à l'aide des mots imposés ci-dessous (dans l'ordre ou le désordre) :

œuf

gendarme

épiler

citron

brouette

suie

rembourrer

romance

cheville

olive

Les noms pourront être employés au singulier comme au pluriel et les verbes pourront être conjugués.

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une pluie de créativité !

A très bientôt !

Nanou

Published by Ecriture Créative - dans Propositions antérieures
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 18:01

Enfant, nous jouions souvent au jeu des métiers avec mes frères et sœur. Vous vous souvenez peut-être de ce jeu où l'un mime un métier et les autres doivent le deviner.

Une fois, mon frère tournait en rond sur le tapis du salon, courbé vers l'avant, une main dans le dos, et l'autre semblant tenir une loupe dans laquelle il regardait. Nous avions pensé, avec ma sœur, à policier, puis à enquêteur, enfin, à détective. Mais non ! A court d'idée, nous avions donné notre langue au chat.

C'était CHERCHEUR DE COCCINELLES. Bien sûr !

Pour l'anecdote, aujourd'hui, il est chercheur de bugs informatiques et les coccinelles rouges à 7 points noirs sur le dos sont de plus en plus rares.

Un nouveau métier à vu le jour : chercheur de coccinelles.

Vous verrez peut-être dans les prairies, dans les parcs publiques des personnes habillées en vert couleur feuillage et couleur herbe, avec une casquette à l'envers, une loupe dans une main, un filet à papillons dans l'autre et un bocal accroché en bandoulière posé sur la hanche. Ce sont eux, les chercheurs de coccinelles.

Leur mission : trouver des coccinelles à 7 points qui ont la réputation de porter bonheur. Et avec la morosité du moment, tout le monde en veut.

On dit que si on en laisse une se promener sur soi en faisant sept souhaits et qu'elle s'envole ensuite, les sept vœux se réaliseront rapidement.

Pour être chercheur de coccinelles, il faut être patient, parce qu’elles sont rares, attentif et observateur, parce qu'il y a des contrefaçons et que certaines coccinelles à sept points se camouflent en autres coccinelles.

Il faut aimer la nature et le grand air, il faut être doux et attentionné, une coccinelle est craintive, il faut la dorloter. Et puis, il faut être courageux, non pas que les coccinelles soient dangereuses, mais elles sont tant convoitées qu'il faut se méfier.

Une loi a été promulguée, n'autorisant qu'une série de souhait par personne et par an. Les contrevenants sont nombreux. Il y a des braconniers qui les revendent au marché noir, un trafic de vœux et de souhaits, de la contrebande de coccinelles,...

C'est devenu tellement important qu'Europol, l'anti-gang et la B.R.I. sont sur le coup.

Certains ont bien essayé l'élevage de coccinelles, mais elles sont moins efficaces que les sauvages.

Les coccinelles capturées ne sont pas en grand danger, puisqu'il faut qu'elles s'envolent au loin pour pouvoir exaucer les vœux.

Il se raconte que dans un petit village alsacien, une jeune femme accueille les coccinelles perdues, celles qui sont épuisées par des vœux trop lourds, celles qui ont réussi à échapper aux braconniers et aux gens malhonnêtes, celles qui viennent y prendre leur retraite.

Là-bas, il y a une grande prairie, perdue au milieu des bois, à l’abri des regards et des convoitises, loin de toute civilisation, loin des hommes. Et même si elles se promènent sur la jeune femme, elles ne risquent rien, la jeunes femme est tellement heureuse qu'elle n'a ni vœu, ni souhait à faire exaucer.

Soyez bienveillants le jour où vous croiserez une de mes protégées, et soufflez-lui le chemin de la prairie.

Published by Ecriture Créative - dans Textes des auteurs